Seleccionar página

ORIGINE DIVINE DE LA VERTU VIVANTE ; RELATION NUMÉRIQUE ENTRE LES PENSÉES HUMAINES ; L’INÉGALITÉ ENTRE LES IDÉES ; ORIGINE GALACTIQUE DE CHAQUE ACTION HUMAINE. .-

Oui fils ; Je vois que nous nous sommes reposés quelque temps d’écrire ; Je l’ai voulu ainsi parce que c’est ainsi que cela a été écrit dans les Livres Solaires ; chaque créature sans exception, a une histoire galactique divine ; personne n’est déshérité ; tout le monde a la même chance ; même ces brillantes créatures de sagesse dans le Royaume des Cieux ; et que l’humanité connaît par les animaux ; Il était écrit que les humbles sont les premiers dans le Royaume des Cieux ; voici la loi divine de l’amour suprême ; ce qui n’est pas possible sur Terre, tout est possible dans le Royaume des Cieux ; l’amour divin, pris dans sa dimension la plus microscopique, est colossal dans le Royaume divin ; donc, pauvres de ceux qui ont violé la loi divine de mes humbles créatures !! le leur pleure et grince des dents ; les Commandements divins depuis des siècles et des siècles enseignent au monde terrestre à ne pas être mauvais ; dans n’importe quel sens de la loi ; chaque seconde de malveillance pèse une épreuve dans l’éternité ; chaque bourreau est jugé par ses propres victimes ; personne n’échappe à ce qu’il doit recevoir pour ce qu’il a semé ; Parmi la justice infinie, celle des animaux est la plus sublime ; ce sont les grandes vertus du ciel ; parmi lesquels se trouve le singe humain ; avec des singes infinis des planètes terrestres infinies ; car la création divine du divin Père n’a pas de limite ; de l’instant divin où ses paroles matérialisèrent les idéaux des lumières solaires infinies ; cet Univers est toujours en expansion ; et le fera pour toujours et à jamais ; les mondes naissent et périssent comme les créatures qui les habitent ; tout le monde est oublié par l’expansion même de l’infini ; le fantasme devient réalité temporaire ; seul le Père est mémoire perpétuelle ; dans les mondes et hors d’eux ; l’Univers passera ; mais mes Paroles ne passeront pas ; cela veut dire que de tant de manières de créer que possède le divin Père, celle des Paroles en est une ; la cause divine du Père divin est l’éternité même ; possédant dans son libre arbitre divin, d’autres éternités infinies ; cela ne sera jamais compris même par les plus brillantes sagesses ; Cela veut dire qu’avant l’infini : Qu’il y ait de la Lumière et que la Lumière fut faite, il y avait déjà des créations infinies ; et il y avait déjà des créations qui, ayant vécu dans l’espace, étaient jugées d’après leurs œuvres ; La Terre est un monde microscopique ; si microscopique qu’elle est presque inconnue dans les galaxies colossales ; on sait qu’il existe des mondes qui ne se comptent jamais ; seul votre divin Créateur le sait ; et connaît le monde futur à naître ; à chaque instant de vie ; et il connaît même le comportement que la molécule vivante la plus microscopique va avoir dans son développement ; cela signifie que toutes les Écritures du monde entier expliquent les événements futurs ; plusieurs fois, des paraboles divines sont créées pour tester toute connaissance ; tester la patience d’investigation de ses créatures ; tester si le fils croit en un Père qui l’a créé ; tester votre propre esprit ; l’Écriture elle-même vous dit : Tout esprit est mis à l’épreuve ; et cela est prouvé, non seulement dans la lecture divine de toute l’Écriture Sainte ; il est plutôt testé tout au long de la vie ; seconde après seconde ; souffle après souffle ; du premier souffle au dernier ; le Père divin étant partout, il est aussi dans toutes les difficultés auxquelles tout esprit fait face dans la vie ; et plus la difficulté est grande, plus le mérite est grand ; et plus grande est la Gloire dans le Royaume des Cieux ; chaque difficulté est mesurée ; les secondes qu’a duré le test de difficulté sont calculées ; l’épreuve la plus sublime est celle où l’humilité ressort ; parce que c’est la première de toutes les vertus ; et les vertus vivantes elles-mêmes ne peuvent avancer si elles ne possèdent pas l’humilité ; toutes les vertus sont sœurs dans une alliance commune.-

Alfa y Omega, Rollo La Divina Revelación de Dios

Oui fils ; c’est comme ça ; comme je le lis dans ton esprit divin ; de la poussière tu es et à la poussière tu retourneras ; ou de l’argile il a tiré le divin Père Jéhovah, la créature humaine ; et pas seulement le singe humain ; mais tout ce qui existe ; cela signifie que l’origine est dans le développement ou la maturité de la Terre elle-même ; et la Terre est en même temps le produit d’une calorie solaire en descente infinie ; avant la terre, tout était feu ; un feu d’une température terrifiante ; Ce feu matériel est né d’un autre feu ; un feu sortant d’un esprit solaire ; un feu de feu créateur ; un sentiment avec une détermination matérialisée ; quand le divin Père Jéhovah a dit : Que la Lumière soit et que la Lumière soit faite, ses Paroles très divines ont secoué les lumières solaires ; car tout vit dans le Royaume des Cieux ; tout affecte le tout ; et tout brille comme le divin Père s’exprime ; cela se produit dans le Macrocosme appelé le Royaume des Cieux ; sur des planètes microscopiques comme la Terre, lorsqu’un père terrestre s’occupe de ses enfants, ils ressentent l’influence émanant de la voix qui vient de leurs parents terrestres ; ils se sentent émus ; ce qui les pousse à des réactions infinies ; il en est de même dans le Royaume des Cieux ; ce qui est au-dessus est égal à ce qui est au-dessous ; il en est de même dans ses principes ; ce qui est en haut a aussi vécu ce qui est en bas ; Il était petit et humble ; microscopique ; comme la créature humaine est aujourd’hui ; et c’est maintenant grand dans le Royaume des Cieux ; le pouvoir humain est un pouvoir limité ; le pouvoir divin est infini ; la puissance humaine reste dans les limites d’une seule dimension ; y fait des créations ; la puissance divine transcende les dimensions infinies ; et vit et crée de préférence, dans l’invisibilité ; le libre arbitre a ; de même que la créature humaine ; le haut est le même que le bas ; l’invisibilité est aussi une question ; et il possède aussi la relativité ; comme l’esprit la possède et la matière que l’esprit connaît ; ici naît l’inégalité entre les pensées humaines ; il naît dès qu’il est créé dans les soleils colossaux ; Chaque esprit est le produit d’une connaissance vivante, tout comme sur Terre le mandat sacré du mariage est accompli, de même dans le Royaume des Cieux, les lumières solaires créent par mandat divin ; n’être soumis à aucune influence qui les y oblige ; ils possèdent, comme les créatures humaines, le libre arbitre de choisir un partenaire solaire ; ce qui précède crée dans ses propres lois éternelles ; ce qui est en bas crée dans ses propres lois, nées des lois d’en haut ; ce qui est en bas est un détachement de ce qui est en haut ; et porte en lui son héritage ; son influence ; son éternité ; l’éternité qui commence un nouveau cycle de vie ; l’éternité en germe expansif ; l’éternité qui mûrit dans les existences ; d’un monde à l’autre ; d’habitation en habitation ; pour de nombreuses habitations pour les épreuves spirituelles, le Père divin a ; et chaque esprit doit naître ou se réincarner à nouveau, pour voir le Royaume de Dieu ; naître ou se réincarner, c’est la même chose ; une chose peut être exprimée de plusieurs manières ; et c’est toujours la même chose ; quand un esprit naît, il prend la forme d’une ligne blanche brillante ; le blanc est le royaume de la pureté et de l’innocence ; l’avenir de chaque esprit étant de devenir un brillant soleil de sagesse ; Il est dit : Tout esprit naît dans une lignée solaire Alpha et se termine dans un cercle Oméga ; le Christ Premier-né Solaire l’a dit : je suis l’Alpha et l’Oméga ; Le commencement et la fin ; Il voulait dire : La matière et l’esprit sont venus de moi ; la vie est venue de moi ; et de moi vient celui qui vainc la mort ; car la vie et la mort sont une chose ; avec différents libres arbitres pour s’exprimer ; si la mort n’existait pas dans l’évolution humaine, rassurez-vous, jamais dans l’éternité vous ne pourrez entrer dans le Royaume des Cieux ; la mort est méprisable ; dans les esprits arriérés ; chez ceux qui vivent passionnés par une seule philosophie ; comme le vivent les soi-disant riches sur Terre ; tout riche croit qu’en dehors de la possession d’or, rien n’existe ; cela signifie seulement penser, ferme les portes du Royaume des Cieux ; ils ne sont pas honnêtes avec eux-mêmes ; ils ne sont pas honorés de l’éternité même ; qu’ils portent en eux-mêmes, en eux-mêmes ; la condamnation ou le prix est porté par la créature elle-même ; Il le porte sur ses propres intentions ; dans ses propres idées que son libre arbitre a créées tout au long de la vie ; l’éternité n’est pas dans la science mondaine ; ce n’est pas dans les doctrines passagères des planètes ; car ceux-ci disparaissent aussi du monde matériel ; l’éternité prend avec elle-même ; qu’il soit sage ou ignorant ; fou ou incrédule ; bien ou mal ; étrange ou familier ; méprisable ou non méprisable ; riche ou pauvre ; tous portent en eux l’héritage galactique ; la Terre passera, mais mes Paroles ne passeront pas ; car ce sont des univers vivants, créateurs de vies vivantes ; de la parole divine tout ce qui existe et existera ; le Père divin possède des manières infinies de créer ; celui de la Parole en est un ; la loi de la reproduction est aussi le produit divin du Verbe vivant ; tout ce que vous pensez est sorti de la Parole ; et la Parole divine est issue du libre arbitre divin du Père éternel ; D’où vient le Père ? des millions d’êtres se sont demandés et se demandent encore ; le Père divin est de toute éternité ; il y eut d’abord le Père et ensuite l’éternité universelle ; et que l’éternité universelle n’aurait jamais existé, il y aurait d’autres éternités ; plus l’éternité du Père ; Cela signifie que toute l’éternité possède le libre arbitre ; et que tout libre arbitre de toute éternité est subordonné au libre arbitre divin du Père ; va au Père ; après l’avoir quitté ; c’est un retour Oméga ; il se transforme et avec une nouvelle hiérarchie spirituelle ; la véritable et unique origine du Père divin n’est pas là où tout le monde le pensait et le voudrait ; Eh bien, peu importe à quel point une planète est imaginée ; plutôt, l’Univers tout entier, cette imagination n’est rien de plus qu’un point microscopique qui disparaît devant le Père divin ; La créature universelle ne peut jamais atteindre le point d’origine du Père divin ; car ce qui nous attend, c’est le chemin que le divin Père a déjà parcouru ; qui ne cesse de se perfectionner ; dans d’autres perfections qui échappent à l’entendement des créatures qui peuplent l’Univers infini ; tous les mondes suivent leurs propres chemins ; selon ses œuvres ; c’est au milieu de l’infini de la connaissance que toutes les créatures aspirent à connaître leur propre origine ; Au premier stade de leur évolution, ils n’adorent le Créateur que par intuition ; car le germe qui est sorti de la Parole de Dieu commence à germer selon la volonté du Père ; tout désir devient destin ; et toute destinée est vivante ; la mort n’existe pas dans l’éternité de l’esprit ; on ne meurt que dans la philosophie vécue ; et l’on meurt aussi, quand cette philosophie vivante dont se nourrissait un esprit, a violé ma divine loi d’amour ; s’éloigner de la Lumière conduit l’esprit à la mort des ténèbres ; l’obscurité existe ; comment la Lumière existe ; tout existe dans la création du divin Père ; la création divine est si infinie que le prétendu fantasme devient réalité ; et toute réalité devient vie ; et toute vie est une idée éternisée ; et toute l’éternité est venue du Père ; l’inégalité des idées dans les créatures est due à leurs propres déterminations faites dans le Royaume des Cieux ; Avant de tester une certaine vie sur les planètes, les esprits promettent de faire telle ou telle chose ; et tout est accordé ; de plus, tous sont éclairés dans leurs propres déterminations ; Ils sont montrés sur d’immenses écrans de télévision, tout l’avenir de leurs propres actes ; ses conséquences et ses erreurs ; ses gloires et ses épreuves ; Tout, absolument tout, a été vu par les êtres de la Terre ; y compris mes premiers-nés ; que sur Terre, ils sont connus des animaux ; de plus, dans mon Royaume, ils sont les premiers ; Il était écrit que les humbles sont les premiers dans le Royaume des Cieux ; Qui est plus humble qu’un petit animal méprisé ; qu’il est aussi fils que le singe humain ; dans ma divine demeure, ils sont connus comme des enfants ; le mot animal est inconnu ; en créant le divin Père, il le fait avec amour ; pas avec mépris ; qui méprise un de mes humbles enfants, me méprise ; car je suis dans chaque esprit vivant ; après que chaque esprit ait choisi son propre plan de vie, il lui est donné un oubli momentané ; sans cet oubli, la créature n’aurait aucun mérite ; car dans ses actions il n’y aurait aucun effort ; aucune vertu n’avancerait ; car tout serait donné à l’esprit ; ce ne serait pas une preuve de vie ; sinon, un don de vie ; ils seraient tous des créatures confortables ; ignorant du travail et du sacrifice ; l’ennui le plus terrifiant s’emparerait de tous les esprits humains ; Ce serait ennuyeux, comme l’ennui qu’éprouvent les soi-disant riches sur Terre ; dont l’ennui est le produit d’une illusion qui dépassait la limite de la possession ; Cette illusion s’appelle ambition ; et constitue la plus grande ignorance spirituelle ; puisqu’il est plus facile à un chameau d’entrer par le chas d’une aiguille, qu’à un riche dans le Royaume des Cieux ; Ces esprits arriérés sont les pires obstacles que les mondes aient à endurer dans leur progrès ; ce sont les vrais démons vivants ; tant qu’il y aura des riches, il y aura de la douleur, des larmes et du sang ; la division du troupeau entre riches et pauvres se perpétuera ; C’est un devoir de chaque enfant de la Lumière, de combattre le démon de l’ambition ; Il était écrit : Que la gauche s’occupe de ce que fait la droite ; Cet avertissement divin a été annoncé au monde il y a plusieurs siècles ; il faisait référence aux temps modernes ; Le peuple exploité ne s’appelle-t-il pas la gauche aujourd’hui ? Et droit aux ambitieux ; le soi-disant riche immoral ? Cette révélation divine émerveillera le monde des esprits ; au monde de la connaissance ; au monde qui étudie ma Parole divine ; au monde reconnaissant ; au monde qui sent que les choses n’arrivent pas d’elles-mêmes ; au monde qui croit en un divin Créateur de sa propre vie ; Toutes choses égales par ailleurs devant l’oubli du passé, un esprit se montre avancé lorsqu’il est reconnaissant ; le divin Créateur ne peut récompenser un être pensant qui, jouissant de la vie, le renie ; les pleurs et les grincements de dents auront tous les méchants reconnaissants ; car peu importe combien le Père est nié, ils ne pourront pas se débarrasser du sentiment qui les fera pleurer ; car tout sentiment vivant sortait du sentiment suprême ; il est sorti des Paroles divines et sentimentales du Créateur ; quand il a dit avec amour : Que la Lumière soit et la Lumière a été faite ; et chacun commença à vivre un présent ; d’un passé galactique ; qui attend le retour de tout esprit ; ce qui est en haut est égal à ce qui est en bas ; cela signifie que vous pensez à la fois en haut et en bas ; On pense à la Terre autant qu’on pense au Royaume des Cieux ; la créature pense selon son évolution ; selon vos intérêts matériels ; mais, dans la pensée mondaine, il y a une autre pensée ; c’est une pensée sentimentale ; c’est la pensée qu’il a quitté le Royaume des Cieux ; et dans cette pensée est l’origine de votre avenir ; un futur fils dont le destin est les planètes infinies ; ce sentiment est une électricité ; comme c’est dans le Royaume des Cieux ; où les grandes vertus vivantes sont le feu solaire ; et le divin Père Jéhovah est le feu divin purificateur ; et ce sont tous des feux de pensée microscopiques ; l’esprit humain a une allumette rougeoyante ; c’est un soleil miniature ; en expansion éternelle ; Dans chaque existence vécue, l’esprit avance ou régresse ; tout est relatif et subordonné au libre arbitre de vivre ; tout dépend de l’usage que l’esprit fait de l’espace et du temps pensants ; les esprits ne sont pas des machines ; bien que la structure et le fonctionnement physique semblent ainsi ; Cette inégalité qui vient des éternités derrière, fait que les créatures humaines ne pensent pas de la même manière ; il existe si vous voulez de la qualité et de la qualité dans chaque idée ; les idées ont leur libre arbitre ; différent du libre arbitre de l’esprit ; Cela signifie qu’entre les vertus et l’esprit, il y a une alliance vivante ; les alliances divines commencent au lieu de l’espace, d’où est venu l’esprit ; le divin Père a de nombreuses demeures ; et toute demeure doit l’habiter ; les habitations sont les planètes ; et les planètes en même temps sont des demeures asservies aux cieux ; car même la molécule la plus microscopique est vivante ; et il acquiert des proportions colossales dans le Royaume des Cieux ; du libre arbitre des idées naissent les mondes futurs ; dans l’éternelle expansion philosophique ; c’est ainsi que chacun est l’auteur matériel de son propre ciel ; Ce principe divin d’éternité a déjà été annoncé au monde ; il y a plusieurs siècles : Vous devez être petit et humble, pour être grand dans le Royaume des Cieux ; ou les humbles sont les premiers dans le Royaume du Père ; Et quoi de plus petit et humble qu’une idée microscopique ; que tu sens seulement et que tu ne vois pas ? L’Univers entier n’a qu’un seul principe : L’Idée vivante ; quand le divin Père a dit : Que la Lumière soit et la Lumière a été faite ; cette volonté divine, qui sortait du libre arbitre divin du Père, était une idée mentale de la hiérarchie divine ; qui continue encore à créer des mondes ; c’est la force expansive du Père ; l’insurmontable ; qu’étant sorti dans un élan divin de joie, typique d’un enfant, emplissait l’infini de lumières ; et ce n’était pas la seule ou la première fois ; car avant cela, le Père avait déjà souri ; et il avait déjà semé de nouveau des galaxies infinies, sa propre création vivante ; les mondes créés par le divin Père n’ont pas de limites ; Il était écrit qu’il est infini dans l’infini ; atteindre les proportions gigantesques et terrifiantes propres au Père a été le but éternel de toute vertu vivante ; c’est la lutte éternelle entre la matière et l’esprit vivant ; et le combat sera éternel ; dont le produit est la perfection de la créature ; qui est aussi éternel ; donc de la connaissance vivante toutes les créatures de l’Univers ont émergé ; de la connaissance vivante sont venus l’esprit et la matière ; tous deux sont la négation de tout rien ; et rien n’est aussi matière ; dont la philosophie est le néant vivant ; rien n’est idée sans philosophie ; c’est un libre arbitre sans détermination ; rien n’est le produit de l’imperfection de l’esprit ; qui ne parle de rien ; sans y pénétrer ; rien n’est un suspens vivant ; mais elle est aussi réelle que la Terre avec toutes ses philosophies ; il y a des mondes plus arriérés que la Terre et dont les philosophies ne sont rien ; les plus grands paresseux y vivent ; que par leur propre libre arbitre, ils retardent leur propre progrès spirituel ; sur Terre à toutes les époques, des paresseux ont existé ; avec lequel aucun monde ne progresse ; les paresseux ont demandé au Royaume des Cieux, d’éprouver la philosophie humaine ; et cela leur fut accordé ; car chaque esprit est éprouvé dans ses propres demandes ; demander, c’est accorder dans le Royaume des Cieux ; et tout don est traduit en justice divine ; et toute justice divine se traduit en un nouveau destin ; la connaissance composée d’idées infinies façonne constamment l’existence future ; C’est ainsi que vous êtes votre propre constructeur de votre propre ciel ; chacun fait son ciel ; parabole divine qui ébranlera le monde vivant ; car selon l’usage qui a été donné à l’esprit, ainsi sera le destin de chacun ; une idée saine de la plus haute moralité, conduit à un futur paradis vivant ; puisqu’il s’agit de l’idée microscopique, elle est grande dans le Royaume des Cieux ; elle devient une planète colossale ; et si l’idée émanant de la créature est mauvaise, contrairement à la moralité des Commandements divins, cette idée est un futur enfer ; et chaque auteur doit retourner aux semailles de ses propres œuvres ; vous devez revenir au point où vos idées germent ; et où se prépare la naissance d’un monde ; qu’il portera pour l’éternité la même philosophie émanant de l’idée ; tout héritage est transmis ; à la fois vers le haut et vers le bas ; dans la matière et l’esprit ; Cette Révélation divine fera méditer sur lui-même tout être pensant ; car leur propre destinée est dans leurs propres idées ; qu’étant innocents, ils se prêtaient aussi à une épreuve philosophique ; et l’innocence fit une alliance divine avec l’esprit ; et les deux sont nés ensemble dans une vie planétaire ; l’esprit, la matière et l’innocence forment l’Alpha et l’Oméga de chaque point de départ de chaque être pensant ; le divin Créateur crée tout innocent ; c’est-à-dire dépourvu de toute science ; de toute connaissance ; de toute illustration ; de plus, toute innocence naît avec leur libre arbitre ; celui qui possède, à son tour, aussi sa propre innocence ; quand la créature vit dans l’innocence, elle erre librement au milieu des soleils colossaux ; des catégories solaires infinies ; c’est-à-dire de philosophies infinies ou de vertus vivantes ; seule l’innocence peut parcourir l’Univers infini ; qui n’est pas heureux comme un enfant, il lui est très difficile d’entrer dans le Royaume des Cieux ; l’innocence et la joie sont des compagnes inséparables ; l’innocence naît en souriant ; et l’univers entier est né innocent ; il n’y a pas d’exception ; il n’existera pas non plus ; C’est pourquoi il était écrit : Que les enfants viennent à moi ; parce que le royaume des cieux est à eux ; cela signifie que le monde du futur sera celui d’enfants dotés d’une intelligence étonnante ; produit divin de la résurrection de toute chair ; tout vieillard et toute vieille femme de vie humble, seront rajeunis en enfants de douze ans ; et cela veut dire que de toutes les philosophies que l’homme s’est données pour se gouverner, il n’en reste aucune ; parce qu’ils ont tous été testés ; Il était écrit que tout esprit est éprouvé ; et toutes les preuves sont jugées ; ce qui est au-dessus est égal à ce qui est au-dessous ; toute philosophie qui avant d’être créée, qui n’a pas été méditée selon mes commandements divins, sera déracinée ; l’évolution humaine continue ; sans la présence des démons violents ; les pleurs et les grincements de dents entraîneront la chute d’un monde et de ses coutumes ; Comme dans le passé de la Terre, la loi mosaïque a apporté un changement dans la spiritualité de cette époque barbare et le christianisme a suivi avec ses nouvelles transformations dans la pensée humaine ; la troisième Doctrine est la Science Céleste ; Doctrine de l’Agneau de Dieu ; l’humilité vivante écrasera toute philosophie de la force ; la force ne devrait plus être sur Terre ; il a eu son temps ; à partir du moment où la créature humaine a connu mes commandements divins, il n’aurait pas dû cultiver ou essayer les philosophies de la force ; car la force n’est pas dans la morale vivante de ma Parole divine ; la soi-disant force doit être transformée en force créatrice ; et non en destroyer ; dans le Royaume des Cieux, la force n’est pas comme sur Terre ; la force céleste est démonstrative et se traduit par le pouvoir de créer ; un petit geste suffit pour donner naissance à une planète colossale ; les vertus vivantes sont reconnues par des démonstrations créatives ; seul le Père Jéhovah n’a pas son pareil ; aucune autre plus grande puissance n’est connue dans l’histoire vivante universelle, pour créer ; de préférence, le divin Père se sert de sa Parole divine pour créer ; C’est ainsi qu’à partir du moment où Il dit : Que la Lumière soit et que la Lumière fut faite, ses divines Paroles vivantes continuent encore à créer des mondes et des soleils ; et ils continueront pour toujours et à jamais ; les lumières solaires colossales continuent de créer des étincelles microscopiques ; qui donnera naissance à de futures et grandes planètes ; étant la Loi du Seigneur Universel, même les soleils colossaux remplissent leur mandat divin : Il faut être petit et humble, pour être grand dans le Royaume des Cieux ; il faut être microscopique et humble étincelle, pour être une grande planète à l’infini ; les planètes, les soleils et les esprits, remplissent la même loi ; tous sans exception étaient petits ; ils étaient tous des microbes ; que par rapport à l’infini lui-même, ce sont des êtres invisibles ; aucune planète ou soleil n’est une exception ; nul n’est plus grand que le Père ; ils ont tous été créés par Lui ; tout le monde Lui revient ; et à cause de Lui, ils sont ce qu’ils sont ; et le divin Père dit aux vertus divines : Je suis qui Je suis ; Je suis, ce que tu es ; et Je serai ce que tu seras ; cela signifie que tout l’avenir de l’Univers, tant de la matière que de l’esprit ; elle a déjà été vécue par le Père ; dans un laps de temps tel que chaque esprit peut l’imaginer ; l’expérience parfaite est celle d’avoir vécu et ressenti, ce que les êtres n’ont pas encore vécu et ressenti ; en tout il y a un premier ; et entre le premier de la création universelle et le Père divin, Il existe le premier parmi les premiers ; seulement il n’y en aurait pas de premier ; si la volonté divine du Père ne le veut pas ; dans le divin le premier disparaît ; car le divin Créateur est unique ; le premier existe pour les évolutions planétaires infinies de la chair ; système de vie très primitif ; mais nécessaire pour atteindre la perfection ; le premier est relatif de toute éternité ; et aussi elle l’est dans chaque individualité ; car s’ils ont tous une forme humaine, la hiérarchie de leurs esprits est différente ; parce que les expériences vécues dans d’autres mondes n’ont pas été les mêmes ; chacun est le point de départ de différents univers vivants.-

Écrivez : ALPHA ET OMÉGA .-